Passion Photo

Notre webzine photo

Tout savoir sur l'actualité des nouveaux produits photo

Comment photographier la neige

Photographier la neige n'est pas toujours très simple et même les appareils les plus complexes se laissent tromper par une présence importante de blanc, ils ont tendance à sous exposer pour palier cette dominance lumineuse. Cette correction engendre des photos pales, désaturées et la neige arbore plutôt une couleur gris béton que son beau manteau blanc.

 

Voici quelques astuces pour palier ce problème :

 

  1. Configurer votre balance des blancs en soleil, ombres ou nuageux. La prise de vue en Jpeg+ RAW est fortement conseillée, vous pourrez modifier la balance des blancs comme vous le désirez en post-traitement. (réchauffer, refroidir...)

  2. Augmenter de +1 à +2 IL la correction d'exposition redonnera un peu d'éclat et de blancheur à la neige.

  3. L'utilisation d'un filtre polarisant circulaire est aussi recommandée en cette période, en effet, cet accessoire ne peut pas être substitué par un logiciel de retouche, il trouve vite son utilité si vous êtes en pleine montagne et que vous voulez un ciel bien bleu, fortement contrasté par rapport à la neige, effet garanti !

  4. Enfin, pensez à faire des essais en Noir et Blanc, ce mode de prise de vue s'applique particulièrement bien à ces conditions climatiques. Vous obtiendrez par exemple de forts contrastes dans les villes entre les zones enneigées et restées intactes ou au contraire, des photos très épurées sur des paysages plus ruraux totalement enneigés.

 

Lorsqu'il neige :

 

  1. On peut obtenir plusieurs effets intéressants. En cas de forte chute, l'utilisation d'un téléobjectif et d'une forte focale va laisser apparaître des gros flocons sur une profondeur de champ réduite. à l'inverse, au grand angle vous distinguerez des petites taches blanches.

  2. Jouez avec l'ouverture de votre objectif, si vous possédez une optique à forte ouverture (f/2, f/1,8, f/1,4...) vous pourrez détacher les flocons sur un fond totalement flou, avec une profondeur de champ très réduite, vous obtiendrez des flocons nets, flous à l'arrière plan voire des taches circulaires lumineuses !

  3. La vitesse d'obturation est aussi un paramètre intéressant à prendre en compte afin d'apporter des effets inattendus à vos clichés. Une vitesse rapide (1/250e de seconde) va figer les flocons, à l'inverse, une vitesse lente (1/10e de seconde voir plusieurs secondes) vous donnera une trainée de flocons. L'utilisation d'un pied est indispensable si la vitesse d'obturation est trop lente.

 

Nous espérons que ces quelques astuces pourront développer votre esprit créatif. Profitez en, l'hiver n'est pas encore terminé !

 

Dernière mise à jour le 05/02/2018

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

gise - lundi 24 février 2014
Merci pour vos conseils bien expliqués, à mettre en application. Attendons d'autres astuces.
Super continuez.
anonyme - lundi 24 février 2014
Merci pour ces conseils.
Ceci est un vrai cours comme il devrait y en avoir plus.
Cordialement.
Luckie06 - samedi 22 février 2014
Attention dans votre titre de présentation à l' expression :
"... pour palier à cet inconvénient..." . Elle est fautive grammaticalement .
On dit : "...pour palier cet inconvénient..."
Avec toutes mes excuses , mes cordiales salutations
coincoin - jeudi 21 février 2013
j'aime bien ce genre d'article pas trop long: continuez :-)
Top