Passion Photo

Notre webzine photo

Tout savoir sur l'actualité des nouveaux produits photo

Ian Patrick

C'est à l'occasion du concours photo "Portrait Insolite" que nous organisons avec notre partenaire Canson Infinity que nous avons redécouvert le travail de Ian Patrick, un photographe franco-américain qui s'illustre depuis plusieurs décennies par ses portraits de personnages célèbres ou non. Ian Patrick a accepté de présider le jury de notre concours afin de choisir les 10 photos qui l'accompagneront lors d'une exposition à Paris en juin 2014, et il a bien voulu répondre aujourd'hui à quelques questions sur son travail et nous commenter des photos choisies.

Digixo Passion Photo : Comment êtes-vous arrivé à la photographie ?

IP : Mon père était un photographe amateur qui possédait de nombreux appareils photos. Il a commencé à m'apprendre l'utilisation de son vieux IKOFLEX 6X6 dès l'age de 8 ans. J'ai pris quelques photos mais étant encore très jeune, je préférais jouer avec mes amis.

DPP : Comment vous êtes-vous formé ?

IP : J'étais inscrit en cours d'Arts Plastiques au lycée en Californie et j'en ai été renvoyé après une dispute avec mon prof ; mais obligé d'assister à un cours d'arts, l'unique alternative était la photographie. J'ai beaucoup aimé les cours et je me suis mis à adorer prendre des photos, en particulier des portraits. De fait, je me suis inscrit à tous les cours de photo et aussi de journalisme. Après le lycée, j'ai été accepté au ART CENTER COLLEGE OF DESIGN de Los Angeles où j'ai été diplomé.

DPP : Quel est votre matériel photo fétiche ?

IP : Mon appareil préféré serait l' HASSELBLAD 500CM. La plupart de mes meilleurs travaux ont été faits avec cet excellent boitier polyvalent. J'adore son format carré, l'objectif Carl Zeiss et la magnifique texture des pellicules noir & blanc.

DPP : Comment vous définiriez-vous comme photographe et artiste ?

IP : Pour moi un artiste est quelqu'un qui cherche à faire quelque chose d'aussi personnel et unique que possible. J'ai fait mes premières expériences photographiques personnelles pendant mes études, avec des amis, ma famille ou mes professeurs d'art et j'ai ainsi réuni une collection de portraits assez étendue. Ensuite, j'ai quitté la Californie pour New York, puis Paris, où j'ai beaucoup travaillé pour des magazines et des couvertures de disques. Mes premiers contrats: Andy Wharhol’s Interview, le New York Times et Rolling Stone Magazine. J'ai eu carte blanche pour travailler sur les portraits de célébrités ou de personnages de l'actualité.

Ce que je recherche dans le portrait photographique, c'est capter un visage avec une vision la plus personnelle possible. Dans les planches contacts, je cherche toujours l'expression d'un véritable échange entre le sujet et moi. Le moment où les sujets se sont vraiment révélés, cette fraction de seconde pendant laquelle ils ont "baissé la garde" et laissé paraître leur âme. Ainsi la photographie devient un témoignage de son époque et notre existence temporelle.


DPP : Vous travaillez aussi bien sur des projets personnels que pour le monde de la mode et de l'entreprise, voyez-vous cela comme un tout ou deux mondes distincts ?

IP : Mon travail personnel recoupe parfois mon travail commercial. Certains clients viennent me voir parcequ'ils apprécient particulièrement mon travail personnel et souhaitent que j'utilise mon style dans le travail que j'effectue pour eux. J'ai toujours présenté mon travail personnel pour obtenir des contrats commerciaux, en fonction du travail bien sur. La plupart de mon travail personnel est toujours sur les pellicules.

DPP : Vous êtes célèbre notamment pour vos portraits, par exemple pour les projets Archaos Circus ou Cowboys ; comment appréhendez-vous chaque portrait ? Y-a-t-il un échange préalable avec le modèle sur ce que vous souhaitez faire ou, au contraire, laissez-vous le modèle évoluer selon son envie ? Bref comment se passe une séance photo de Ian Patrick ?

IP : Quand je choisis un thème pour une série de portaits, c'est parce que ce groupe de personnes m'a positivement impressionné. Le cirque Archaos, les cowboys ou les vétérans du débarquement en Normandie sont tous des sujets avec lesquels j'avais un contact personnel au départ, qui m'a donné envie d'explorer cet univers. Mais chaque portrait est une expérience unique, même si vous ne connaissez pas la personne. Habituellement, j'essaye de mettre les modèles à l'aise afin qu'ils ne pensent pas à la photo. Je leur parle d'eux et de moi. Si la personne est très nerveuse, j'arrête quelques minutes pour changer l'ambiance avant de recommencer. A un certain moment, vous savez que vous avez la photo, mais cela peut prendre du temps.

DPP : Vous êtes président du concours photo Digixo  "Portrait Insolite ", en partenariat avec Canson Infinity, quels conseils donneriez-vous aux photographes qui vont participer à ce concours par rapport au thème que vous connaissez bien ?

IP : Chaque personne, comme chaque photographe, a sa propore personnalité et sa propre façon d'établir un rapport avec les autres personnes. Un portraitiste doit savoir ce qu'il recherche dans son sujet. Il y a de nombreuses méthodes, chacun doit choisir la sienne. Un jeune photographe devrait s'intéresser aux peintures en plus de la photo afin de lui fournir des connaissances sur l'histoire de l'art en général. Quand vous avez cette connaissance, vous pouvez commencer à contruire votre propre style.

DPP : Une nouvelle année vient de commencer, alors quels sont vos projets photographiques pour 2014 ? des voyages ? De nouvelles expériences photographiques ?

IP : J'ai de nombreux projets en tête. Des portraits, des paysages spécifiques, des nus. Je travaille généralement sur plusieurs choses en mêmes temps pour rester toujours actif. Je tire aussi mon propre travail ce qui me prend beaucoup de temps. Cette année, je souhaiterais publier plus de livres sur mon travail personnel – portaits et nus.

DPP : Y-a-t-il des événements prévus en 2014? Des expos où l'on pourra vous rencontrer prochainement ? (en plus de celle qui clôturera le concours photo « Portrait insolite » en juin)

IP : Je vais exposer mes portraits de vétérans du débarquement en Normandie en juin, juillet et aout 2014. Il y aura aussi peut-etre d'autres expositions dans l'année.

DPP : Pouvez-vous choisir pour nous 4 photos que vous avez fait qui vous touchent particulièrement et nous les commenter brièvement ?

IP :

JANGO EDWARDS – J'ai fait de nombreuses photos de Jango pour ses posters et pour les magazines. C'est un sujet extraordinaire devant l'appareil photo ! Mais il faut être prêt à chaque seconde ! Il bouge très rapidement et peut changer d'expression en clin d'oeil !

ANDY WARHOL – Andy fut l'un de mes premiers portraits quand je suis arrivé à New York. J'étais un grand fan de cet artiste pop, mais quand je l'ai rencontré il fut très timide ! J'avais pensé que ce serait l'inverse, donc j'ai du faire la conversation afin de détendre l'atmosphère. Il a aimé les photos et a commencé à me donner du travail pour son magazine ANDY WARHOL'S INTERVIEW.

MARTIN & BINA – ARCHAOS CIRCUS – Martin Van Bracht et Sabine Rieck sont deux acrobates allemands talentueux qui ont rejoint ARCHAOS . Ils avaient des personnalités incroyables et étaient d'excellents performers. Avec ces portraits de cirque, j'ai essayé de mélanger les deux ensemble – leurs personnages artistiques et leurs véritables personnalités.

D-DAY CEREMONIES- POINTE DU HOC – J'ai commencé à photographier les vétérans du débarquement grâce à mon père qui a aussi participé à la bataille de Normandie. J'ai été très touché par l'accueil et le respect que les normands montrent à ces anciens héros chaque année en juin. Je fais des portraits là-bas depuis plus de 28 ans, tous les ans le 6 juin. Ces photos ont fait l'objet de grandes expositions à Paris à l'hôtel des Invalides et à Bayeux pour les 50è et 65è anniversaires du débarquement. J'ai aussi publié un livre intitulé « Héros Anonymes- Portraits du D-Day ». J'aime cette photo pour ses proportions étranges – personne n'est de la même taille ou à la même distance, et même si il y a de nombreux personnages sur l'image, ils n'ont rien à voir les uns avec les autres.

Dernière mise à jour le 28/12/2016

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

fab - samedi 10 mai 2014
Génial ! J'espèer être là pour la clôture du concours !!!!
buffille - lundi 10 mars 2014
J'ai beaucoup aimé cet article, et IAN PATRICK me donne l'impression d'etre quelqu'un de chaleureux, qui donne envie de le rencontrer, pour parler photos et certainement d'autre sujet!
J'aime beaucoup D-DAY CEREMONIES par l'aspect reportage et que pour lui comme pour moi (nous sommes de la méme génèration 1951=) le D-DAY représente beaucoup
Amicalement
Jean Paul
Top