Passion Photo

Notre webzine photo

Tout savoir sur l'actualité des nouveaux produits photo

Vincent Muller

Digixo Passion Photo : Quel a été votre parcours pour arriver à la photographie? Comment avez-vous commencé ?

 

Vincent Muller : Je n’étais pas particulièrement prédestiné à la photographie. J’ai eu un parcours d’études générales qui ne me correspondaient pas et j’ai voulu me diriger vers une discipline plus manuelle. C’est pour cela que j’ai commencé un CAP photo. Dès la première année, je me suis passionné pour cet art et l’on m’a encouragé à poursuivre dans cette voie.

S’en est suivi un Bac Pro photo puis deux années d’études supérieures à l’ETPA de Toulouse.

 

DPP : Quel est votre matériel de prédilection pour le portrait? Pourquoi?

 

VM : Je travaille principalement avec un Canon 5D mark III pour la plupart de mes commandes et notamment pour les portraits.

Mais lorsque le délai de livraison des photos n’est pas trop court, je travaille en argentique avec un Hasselblad 500 CM.

De réaliser des photos en argentique me permet de « prendre le temps » et de retrouver la magie de la photographie que j’ai connu à mes débuts.

 

DPP : Vous avez photographié de nombreuses célébrités, et vous êtes aussi intéressé à différents types de population, telle que la jeunesse fêtarde d'Ecosse ou encore le peuple tzigane. Y'a-t'il chez vous un attrait particulier pour photographier l'humain?

 

VM : Photographier les gens est de loin le thème que je préfère aborder. Qu'il s'agisse de portraits de célébrités ou de personnes inconnues prises dans la rue, rien n’est similaire, c’est toujours une nouvelle expérience. Peu importe la raison sociale, l’âge ou la couleur, chaque individu a des émotions différentes à transmettre et c’est cela qui m’attire.

 

DPP : Vous vous plaisez parfois à photographier des paysages aux larges étendues, où l'architectrure et la nature semblent être deux constantes que vous aimez capturer ensemble. Le mariage des deux vous semble-t'il particulièrement séduisant?

 

VM: Je prends en photo les paysages qui m’inspirent mais parfois c’est simplement une approche graphique que j’ai envie de retranscrire.

Souvent, l’on me demande pourquoi je photographie une scène qui paraît tellement banale, voire laide. Mais c’est une sensibilité propre à chacun et nous avons tous une culture visuelle différente.

C’est extrêmement subjectif, surtout dans l’architecture ou le paysage.

 

DPP : Vous semblez avoir silloné le monde aux quatre vents, dans le cadre d'un voyage, quelles sont les photos qui vous inspirent le plus?

 

VM : C’est toujours le portrait en situation. J’aime montrer une personne dans son environnement mais aussi essayer de raconter une histoire.

Pour cela, c’est vraiment le travail de série photographique qui me passionne. Réussir à allier portraits, paysages et situations isolées, tout en gardant une homogénéité.

Le plus difficile lorsque l’on part en voyage, c’est de ne pas tomber dans la photo de touriste même si dans certains endroits de la planète, vous trouvez beau tout ce qui vous entoure. Il faut réussir à se détacher de cela.

 

DPP : Comment vous définiriez-vous comme photographe?

 

VM : Plutôt humaniste même si je suis assez « freestyle » comme photographe. Car entre travaux professionnels et projets personnels, j’aborde beaucoup de thèmes différents.

 

DPP : La photo publicitaire fait également partie de vos domaines d'expertise, quel est le type de photo dans lequel vous préférez exercer? Pourquoi?

 

VM : Ce qu’il me plaît dans la publicité, c’est de travailler en équipe. Nous faisons évoluer la photo à plusieurs et nous tentons de satisfaire au mieux les clients.

Peu importe le type de photo, que ce soit de la mode ou du culinaire, la finalité est la même : celle de satisfaire le commanditaire, et de nous satisfaire par la même occasion.

 

DPP : Qu'appréciez-vous dans le moyen d'expression qu'offre la photo?

 

VM : La liberté d’expression. Même si je suis souvent borderline avec le droit à l’image puisque j’adore photographier des personnes dans la rue au naturel.

 

DPP : Quels sont vos projets photographiques pour 2015?

 

VM: Je réalise une série sur le long terme qui s’intitule « L’Imagier des Amours », en collaboration avec Caroline Toussaint pour les textes.

Il y a des expositions à venir, Nice au mois de juin avec la série « Messeplatz », Paris Artiste en octobre et Str’off à Strasbourg en novembre (pour le moment).

Je continue également tous mes travaux professionnels de portraits et de reportage qui me passionnent.

 

DPP : Pouvez-vous choisir et nous commenter 5 photos de portrait qui font partie de vos favories?

                                          

Photo 1 : Stéphane Hessel

C’est un portrait que j’ai réalisé quelques temps avant sa mort et je trouve qu’il dégage une incroyable sagesse.

 


Photo 2 : Inconnu de la série Messeplatz

Cette image est entre le portrait et le reportage. Il y a une spontanéité naturelle que je n’aurais pas pu mettre en scène. Le sujet semble tout droit sorti d’un film de Martin Scorsese.

 

 

Photo 3 : Michel Denisot

Pour sa grande classe et son clin d’oeil.

 


Photo 4 : Un jeune malgache dans une prison pour mineurs

Il y a sur cette photo des rayons de lumière transperçant une fumée épaisse. Cette même fumée qui fait plisser les yeux du jeune garçon.

 

 

Photo 5 : Caroline

Elle est ma muse, ma conseillère et me soutient dans tous mes projets photographiques. C’est sans aucun doute la personne que j’ai le plus photographiée dans ma vie.

 

Vincent Muller vous fait voyager, et apprécier tout l'éclat de ses portraits sur différents supports, retrouvez-le vite sur :

http://www.vincentmuller.fr

http://www.limagierdesamours.com

http://www.facebook.com/vincentmullerphotographies

https://instagram.com/vincentmullerphoto/

https://www.behance.net/vincent_muller

 

 

 

 

Dernière mise à jour le 28/12/2016

Réagissez !

Votre email ne sera pas visible
 
Veuillez saisir le code de sécurité
Ce code est nécessaire pour prouver que vous n'êtes pas un robot

Commentaires

Il n'y a pas eu de réaction sur cet article. Soyez le premier à réagir !

Top